samedi 11 février 2012

Picasso rencontre Max Jacob en B.D


PABLO
1. Max Jacob

Une bande dessinée conçue par Julie Birmant 
et Clémént Oubrerie
(édition Dargaud)


C’est le tout début de la vie de Bohème de Pablo qui arrive à l’âge de 19 ans à Paris en 1900 pour exposer son premier tableau à l’exposition universelle. Accompagné de ses amis espagnols dont Casajemas qui se suicide peu de temps après, il découvre Paris et tous ses enchantements, ses premiers succès artistiques avec sa première exposition chez Vollard. Là, un homme tombe en amour avec un autoportrait de l’artiste et cherche à le rencontrer. 
Max Jacob
C’est le poète Max Jacob qui va l’aider, le soutenir, surtout après le suicide de son ami qui va l’entraîner dans une déprime et faire surgir d’autres tableaux sombres, sa fameuse « période bleue ».





En parallèle, nous avons l’histoire de Fernande Olivier, « La Belle Fernande », qui fuit un mari violent et part s’installer à Paris pour commencer une nouvelle vie, une vie de bohême à Montmartre comme modèle.

En 1903, elle y rencontre Picasso et leur idylle naît à la fontaine du Bateau Lavoir.
Bateau-lavoir
 Ce premier tome se termine ainsi. Cette bande dessinée donne une autre vision de la vie de Pablo avant qu’il ne devienne « Picasso ». La qualité graphique des dessins met bien en évidence le Paris sombre, décadent et crasseux dans lequel les poètes et artistes « maudits » vivaient ou survivaient à l’époque. Les détails des décors nous plongent dans ce Paris du début XXième. Le texte vient illuminer ce désir de créativité, de vie chez ces hommes mais aussi dévoiler cette difficulté à faire connaître leurs œuvres et la réalité économique de l’époque.


 Céline B.


Ce premier volume par son originalité,son approche narrative et picturale est très prometteur.
Voici un streaming fait par la maison d’édition Dargaud :        
          . 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire