dimanche 11 août 2013

Voltaire face à un tueur en série



 LE DIABLE S'HABILLE EN VOLTAIRE
DE

FREDERIC LENORMAND

Frédéric Lenormand est un spécialiste du roman historique concernant aussi bien l’histoire de Chine que le XVIIIe siècle en France et dans la Révolution. Il crée une série policière « Voltaire mène l’enquête ».
Ici Le Diable s’habille en Voltaire est son troisième roman de la série dont le second remporta des prix. Le choix de ce « personnage » vient de la richesse de ses correspondances dans lesquelles le philosophe raconte tout ce qui se passe dans sa journée, tout ce qu’il pense. Ainsi pour l’auteur, il lui est facile de faire renaître ce personnage haut en couleur. Dans cette intrigue, la ville de Paris vit dans la terreur car des morts-vivants commettent des meurtres. Ainsi pour combattre toutes ces superstitions, l’archevêché fait appelle au « Diable » de Voltaire pour résoudre cette énigme. Pour l’Archevêché Voltaire semble la personne la mieux placée car il ne croît pas ni aux superstitions ni en Dieu. Évidemment Voltaire accepte à conditions que ses Lettres Philosophiques soient publiées en retour.
Ainsi la recherche de l’assassin nous entraîne dans un Paris de dépouilleurs de cadavres, de fripiers sans scrupules, de voleurs de cadavres dans les cimetières qui ensuite les découpent afin de les autopsier. Puis nous sommes entraînés dans la ville souterraine avec ses galeries de sépultures qui débouchent chez des bouchers et autres artisans. De plus l'intrigue l'amène à courir après les jupons et surtout un en plus du "diable en personne".
Par ailleurs nous assistons à la mise en œuvre d’une pièce de théâtre avec l’ambiance et les conventions de l’époque, ce qui ajoute du piment à la résolution de l’intrigue où les protagonistes de l’époque interviennent aussi.
Le ton est léger et pétillant et nous plonge vraiment dans l’univers voltairien et le décor qui en découlent. Excellent polar !

 Céline B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire