dimanche 10 juin 2012

ENQUÊTE DE L'INUTILE



LE SOMMET DES DIEUX


Vous aimez les mangas ? Vous ne connaissez pas le manga ? Vous aimez la montagne, la nature, les belles aventures humaines. Ce manga est fait pour vous.

A l’origine c’est Yamemakura Bakû qui écrivit un roman à grand succès au Japon. Cet auteur de science-fiction et romans d’aventures est très sollicité par les éditeurs de mangas pour y adapter ses œuvres.

Le Sommet des Dieux fut adapté par le dessinateur Jirô Taniguchi  qui reçut le prix du dessin lors du festival de BD d’Angoulême en 2005. En effet le dessin à l’encre de chine est d’une telle finesse pour retranscrire les ambiances, paysages et décors et d’un tel réalisme que vous plongez et semblez vivre l’aventure avec les personnages. Et quels personnages !


 Les personnages, héros fictifs nous replongent dans l’alpinisme à ses débuts et aussi à la conquête du toit du monde. Ainsi un des personnages, Fukamashi, un photographe alpiniste, pense avoir retrouvé l’appareil photo de George Mallory mais se le fait voler. Il va alors rencontrer un très grand alpiniste Habu Jôji qui peut l’aider à le retrouver et savoir si George Mallory et Andrew Irvine furent les premiers hommes à atteindre le sommet de l’Everest. 
Sur le chemin, un autre alpiniste, rival d’Habu Jôji, Hase Tsuneo va ajouter du piment à l’intrigue. Ce dernier s’inspire directement d’un très grand alpiniste japonais, Tsuneo Hasegawa.

Ainsi les 5 tomes nous entraînent dans cet univers d’alpinistes, de la haute montagne, de cette conquête de l’inutile, (cf Herzog). Habu Jôji et Fukamachi seront vos premiers de cordées et vous feront gravir des parois vertigineuses, traverser des univers époustouflants, affronter des tempêtes, vivre de nouvelles émotions comme vous ne l’avez jamais rêvé.

Une belle fiction sur l’héroïsme, les belles rencontres avec en toile de fond l’Himalaya et son histoire ainsi que celle de l’épopée de l’alpinisme.

  Céline B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire