mercredi 4 janvier 2012

L'Orchidée de la Noblesse

Zhang Xinxin


 
Une Folie d’ Orchidées

La couverture est un détail d’un tableau de Shen Quan peint en 1759 : Pin, prunier et grues.

C’est une écrivaine chinoise née en 1953 à Nankin dans une famille de militaires. En 1969, c’est la Révolution Culturelle en Chine et elle s’engage pour devenir Garde Rouge sans en comprendre ses exactions. Ensuite elle devient ouvrière agricole dans une ferme de l’armée pour ensuite y rentrer. Mais suite à une infection rénale  elle est hospitalisée et devient infirmière. Envoyée dans les forêts tropicales au sein d’une équipe médicale, elle y rencontre un peintre qui devient son mari. Puis elle revient sur Pékin et s’engage auprès de la Jeunesse Communiste jusqu’à la fin de la Révolution Culturelle.
En 1979, lorsque les universités rouvrent leurs portes, elle reprend ses études et étudie l’art dramatique et la mise en scène et commence à publier des nouvelles à partir de 1981.

En 1983, elle publie sa troisième nouvelle, Une Folie d’Orchidées. C’est un court roman qui débute sur une intrigue policière dont un vieillard se fait assassiner pour une orchidée très rare. Ensuite, le Docteur Lu, médecin intègre nous entraîne à travers la folie des orchidées qui fait rage dans une petite ville chinoise. Tous les villageois spéculent sur cette plante, ses feuilles et veulent posséder une orchidée Nobilis, mais pas n’importe laquelle car celle-ci est noire. Cette vogue de cette orchidée Nobilis a vraiment eu lieu en Chine au début des années 1980.
Mais ici cette nouvelle se transforme vite en pamphlet sur ce que devient la Chine au lendemain de la Révolution Culturelle. L’influence occidentale, capitaliste avec toutes ses contradictions se reflètent dans cet engouement pour cette plante qui engendre beaucoup meurtres, frustrations et toutes sortes de pulsions. L'intrigue tourne autour de ce médecin qui s'est vu confier une orchidée très rare (mais il l'ignore totalement et de plus ne partage pas cet engouement pour cette plante) par un vieillard des montagnes. Le fait de posséder cette orchidée va l'entraîner dans les méandres de cette aliénation collective. Va t-il en réchapper ou être aspirée comme les autres villageois?  

Cependant suite à la parution de cette nouvelle, Zhang Xinxin est critiquée et attaquée pour sa liberté de ton, le caractère non-conformiste de ses écrits. Mais elle continue à écrire, publier, composer des pièces de théâtre et est considérée comme l’une des écrivaines majeures de Chine même si maintenant elle vit aux Etats Unis.

 Céline B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire