samedi 19 avril 2014

S. un livre gadget?



S.

J.J ABRAMS ET DOUG DORST


Intriguée par l’objet, un livre de bibliothèque universitaire portant le titre, Le Bateau de Thésée écrit par un auteur fictif, V.M STRAKA qui aurait laissé ce livre après sa disparition en 1946, je l’achète et le découvre. Une fois hors de son étui vous découvrez un livre aux pages légèrement jaunies et une police de caractère que l’on utilisait surtout au XIXème siècle. A l’intérieur du livre des documents se sont glissés : lettres, cartes postales, photos, articles… Puis autour du texte, des annotations de couleurs qui sont en fait un échange entre deux étudiants.

J’ai commencé par lire l’histoire du Bateau de Thésée. Le héros, S. est un personnage amnésique qui va passer son temps à aller dans des pays où semble régner le chaos. Ses incursions ont l’air d’avoir un dessein qui lui est complètement inconnu. Nous lecteur, nous nous trouvons dans la même situation que S.

Pour passer d’un pays à l’autre, il voyage sur un bateau dont les marins ont la bouche cousue de fil noir. Ainsi aucun échange n’est possible ou presque. Le héros est obsédée par Sola une femme qu’il va rechercher dans tous les pays où les marins l’envoient. Ce climat instable est dû aux exactions du dictateur Vévoda et ainsi des catégories de personnages défilent et nous déroutent.

Puis la lecture des annotations entre les deux étudiants  ne nous révèlent pas grand-chose. 
On ne sait pas  vraiment ce qu’il y a à découvrir. Leur quête ne m’a pas spécialement embarqué malgré la tentative d’y instaurer une atmosphère de thriller concernant leur recherche sur l’auteur de S. et son identité ou ce que cache cette lettre.

Personnellement j’ai eu du mal à le lire et suis déçue par le fond. De plus à la fin du livre, il y a un décodeur d’énigmes dont je n’ai su me servir. C’est ainsi que je le qualifie de livre gadget, mais c'est un bel objet tout de même.

Vu que les deux auteurs de ce projet furent aussi impliqués dans des œuvres cinématographiques, séries télévisées, ce projet déboucherait-il  sur une série, voire des sites web qui y seront dédiés ?

La forme fait tout de même un pied de nez au monde du digital, du virtuel, mais l’intrigue même du roman et l’idylle naissante entre les étudiants qui échangent aussi sur leurs recherches universitaires ne m’ont pas convaincu. Le choix du titre le Bateau de Thésée n’est pas innocent. Le livre objet se présente comme tel, un palimpseste où chaque annotation, phrase soulignée peut changer l’approche du texte. 

Même si c’est un livre gadget, ce peut tout de même être une expérience inédite et ouvrir d'autres portes à d'autres auteurs.





  Céline B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire