jeudi 6 février 2014

Le Livre de Johannes



Le Livre de Johannes
 Jorgen Brekke

Ecrivain norvégien de formation enseignant, il travaille aujourd’hui comme journaliste freelance.
Le Livre de Johannes est son premier roman et un thriller réussi et bien construit.
Le roman commence fort avec un petit garçon victime d’un meurtrier dans sa propre chambre en Norvège en 2010. Puis l’auteur nous plonge dans la Norvège de 1550 avec un moine, un frère gris qui semble avoir un dessein bien mystérieux.
Ensuite nous revenons à notre époque mais cette fois-ci aux Etats Unis au musée d’Edgar Allan Poe où un meurtre est commis. 
Et c’est là que tout commence. 
La découverte du cadavre ou ce qu’il en reste, sans tête et écorché : toute la peau du tronc a disparu. Ce meurtre nous rappelle évidemment d’autres thrillers notamment des films mais celui-ci est encore plus prenant et original.
 Il ne s’agit pas seulement d’un sérial killer mais aussi d’ une histoire de livre relié en peau d’humain, de palimpseste révélant des écrits aussi macabres que mystérieux et en plus ce thriller nous fait remonter dans un moyen-âge au temps des premières autopsies, dissections et vivisections où interviennent quelques personnages historiques tels que Vésale et ses travaux, du frère Lysholm Knudtzon, ami proche de Lord Byron avec lequel il correspondait beaucoup.
Le mystérieux frère gris qui fut élevé par un chirurgien-barbier qui côtoya l’anatomiste Alessandro ajoute une bonne touche de macabre avec ses cadavres volés pour les explorer ou des pauvres innocents capturés pour les disséquer à vif.

Ce meurtre aux USA fait très vite écho à un autre semblable dans un musée en Norvège qui renferme ce mystérieux livre de Johannes, recueil d’observations rédigé par le premier médecin de l'histoire à avoir pratiqué des autopsies, au XVIè siècle.
Ainsi mêlant ces deux époques, des personnages hauts en couleur, des bibliophiles, des parchemins en cuir d’origine humaine, l’auteur vous entraîne dans un labyrinthe obscur et inquiétant où les retournements de situations ne manquent pas ainsi que les prochaines victimes de ce meurtrier.  

  Céline B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire