vendredi 6 décembre 2013

Pablo jaloux de Matisse



PABLO


MATISSE


Dans ce troisième opus, les auteurs nous embarquent en Espagne là où Picasso a encore ses parents. Il leur présente Fernande. Ainsi nous découvrons le père de Picasso, peintre de salon et tout un univers qui influença l’avenir d’artiste de Pablo. Puis ils partent s’isoler dans le village de Gosol où à travers le regard de Fernande Olivier nous Découvrons un Picasso apaisé en recherche d’inspiration et une Fernande nageant dans le bonheur qui redécouvre son homme et s’interroge sur ses ambitions et évolutions artistique lorsqu’elle se plonge dans le carnet d’aventure de Gauguin lorsqu’il était à Tahiti. Ce village isolé et aride met en scène des hommes rustres à l’allure de bandits mais loyaux.
Cependant suite à une scène où un enfant malade rappelle un moment douloureux et chargé en superstition, Pablo décide de rentrer à Paris où il rencontre Matisse grâce à Gertrude Stein. Jaloux de ses peintures Pablo cherche toujours son inspiration à travers les masques primitifs que Derain lui montra une fois. Apollinaire est toujours présent et lui donne son recueil des « Douze Mille verges ». Max Jacob est toujours là pour le soutenir surtout avec ce nouveau peintre Matisse qui expose ce nu bleu au salon des indépendants. 
 Le volume s’achève avec la présentation de la nouvelle compagne d’Apollinaire, Marie Laurencin.


Toujours sous le regard de Fernande, nous baignons toujours dans ce Paris crasseux, à l’odeur d’alcool et miteux. Nous découvrons plusieurs facettes de la personnalité de Picasso et des instants photographiques magiques sous le crayon de Clément Oubrerie. 

  Céline B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire